Continuons à nourrir l’Amour et la Compassion à chaque pas…

la paix à chaque pas

 

Comment ne pas être touchée par l’événement tragique de ce vendredi 13 novembre 2015 qui a fait saigner nos coeurs, où tout Paris, la France mon pays d’accueil, sont en deuil ?

LIBERTE – EGALITE – FRATERNITE

Je voulais écrire cet article pour partager avec vous ma journée de pratique à la pleine conscience, le lendemain des attentats, avec un groupe d’enseignants, d’éducateurs avec qui j’ai l’habitude de retrouver tous les 2 à 3 mois pour un atelier qui s’intitule « EducInspir », à la Maison de l’inspir de Noisy-Le-Grand. Un atelier pour explorer, expérimenter ensemble afin d’apporter, améliorer  ‘le Bonheur dans les classes », comment apprendre aux enfants à accueillir leurs émotions et à mieux communiquer entre eux avec bienveillance.

les enseignants heureux Une association pour les enseignants a été créée à ce sujet « Wake up School »,  à l’initiative de Thich Nhat Hanh, Maitre bouddhiste zen du Village des Pruniers.

Comment ensemble, pouvons-nous continuer à arroser nos graines d’amour et de  compassion dans nos coeurs et ceux de nos enfants ?

Le thème de cette journée, samedi 14 novembre 2015, était sur la GRATITUDE :

Le réveil a été un difficile pour moi après une nuit courte et bouleversée. J’avais deux possibilités soit d’y aller comme prévu ou choisir la facilité, c’est-à-dire d’annuler. Alors, j’ai opté pour la première solution. Je ne voulais pas me laisser abattre et emporter par cette série tragique, cette peur, au contraire, je voulais venir par respect pour Christiane, Sr Dao Nghiem, les organisatrices et pour toutes ces malheureuses victimes, leurs proches.  Et pour trouver l’élan, je me suis dit « Il faut continuer à vivre avec cette force tranquille, alors j’y vais ! »

breathe & smile Oui, durant cette journée, j’ai ressenti beaucoup de gratitude à la vie, d’être encore en vie, de pouvoir encore respirer, marcher, courir, danser car la vie est mouvement, la vie est beauté, la vie est bonté, la vie est paix et bienveillance.

Les émotions, les sentiments qui régnaient dans la pièce, au début de la journée  étaient : tristesse, compassion, incompréhension, bouleversement, culpabilité de laisser ses enfants, force, amour, peur, joie d’être vivant, joie de venir…

A travers, cet atelier, nous avons  partagé, marché au bord de la Marne, mangé, médité, chanté ensemble pour toutes ces victimes, pour tout l’humanité. Nous avons aussi touché les graines de souffrance de ces hommes kamikazes pour laisser place à l’amour et la compassion se déployer.

Nous sommes repartis le coeur plus léger, serein, solide et déterminé pour laisser fleurir la joie et la paix dans nos coeurs.

ecoutons nous les uns et les autres Il est temps pour nous tous, pour notre planète, pour nos enfants, pour notre société d’élever les consciences, d’avancer avec courage pour ne plus vivre sous la peur, la discrimination, la haine, le pouvoir…C’est avec l’intelligence collective dans la bienveillance que nous pourrons y arriver.

IMG_75665657931828Mettons de côté notre ego, nos croyances limitantes… pour ETRE Humain tout simplement.

Cultivons ensemble l’humilité, la beauté, la bonté, la différence, la vision profonde pour grandir, évoluer et vivre ensemble en Paix.

Mettons plutôt en lumière toutes ces belles actions menées par ces hommes et ces femmes ORDINAIRES qui font des choses EXTRAORDINAIRES dans le monde,

Encourageons-nous à faire de même, cultivons cette différence qui fera la beauté de notre société !

ob_4f8a02_la-terre-est-le-plus-bel-endroit

A vous qui oeuvrez pour la paix,

Je vous témoigne ma profonde GRATITUDE,

Soyons la force tranquille, soyons la paix,

Car l’art du pouvoir, c’est l’AMOUR,

L’humanité a besoin d’être UNI-VERS-ELLE !

My Thien

 

 

Lire la suite

Oser le changement, oser ETRE tout simplement !

photo ext 4colors 2015-06-28 19.17.53

Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. Nelson Mandela

Après avoir participé au 5ème Festival pédagogique  de l’innovation – Edition 2015, organisée par Brigitte Boussuat, une femme exceptionnelle et coachés par nos 4 talentueux comédiens-Consultants d’Impro2, j’ai été inspirée pour écrire un article que j’ai intitulé « Oser le changement, oser ETRE tout simplement ! ».

Ces 2 journées nous ont plongé dans un bain d’émotions en permanence.

Qu’ai-je envie de partager de cette belle expérience ?

Que nous soyons des consultants, formateurs, enseignants, managers aguerris, ces journées « laboratoires » nous ont permises d’expérimenter de nouvelles choses, de grandir, d’ apprendre des uns et des autres. L’humain est une richesse, une ressource intarissable et extraordinaire. C’est à chacun de nous d’avancer et d’évoluer en toute humilité. C’est un éternel recommencement même si parfois, nous pouvons avoir le sentiment que c’est du « déjà vu ». Gardons en mémoire cette fraîcheur, ce regard neuf comme un petit enfant, qui comprend parfaitement le processus de l’impermanence. Il sait découvrir et contempler la vie telle qu’elle s’offre à lui.

Il peut y avoir du beau, du bon dans la fragilité, dans la vulnérabilité et ce qui compte au final c’est ce qu’il y a en-dessous de l’iceberg et non s’attarder à la surface uniquement. C’est une introspection au quotidien ! c’est un moyen à nous, Consultants/formateurs, de comprendre que notre métier nous expose en permanence, il nous apprend à accepter les changements, à partager notre enthousiasme et d’oser dire que nous ne savons pas. Comprendre davantage le comportement d’un ROUGE, d’un JAUNE, d’un VERT, d’un BLEU sans jamais le mettre dans une seule case car la vie est changement.

Comment se positionner ?

Repérer, identifier nos émotions « le pourquoi  de mes émotions qui ne sont que le reflet comportemental ».

C’est l’impermanence de la vie, ça fait partie du processus du changement : je peux apprendre dans le plaisir, dans le lâcher-prise, dans la confiance, dans l’acceptation mais aussi dans la peur, dans la colère, j’apprends à visiter tout simplement de l’intérieur ma zone d’inconfort sans jugement.

Accepter qu’il n’y a pas d’organisation parfaite au déroulé mais au contraire, une possibilité à MIEUX S’ADAPTER par rapport à un planning défini.

Ces journées ont rempli parfaitement le concept « Se former avec le FUNNY LEARNING« , un livre écrit par Brigitte Boussuat et Jean Lefevbre, où j’ai eu la chance de partager mon expérience, en tant que kinésiologue et formatrice, sur le brain gym et le bonheur au travail (page 187 – chapitre 7 « Connecter la tête et les jambes »). Apprendre à notre petit vélo dans la tête à s’arrêter et faire équipe avec notre corps qui nous dit tout, à condition de vouloir l’écouter.

Il y a eu du FUN que ce soit en impro, la répétition avant le spectacle, le chant…

En terme de LEARNING,  il y a eu un environnement imparfait parce qu’il y a eu une asymétrie de l’information, qu’est-ce que je retiens de l’enseignement pas sur l’état mais sur le processus ? Est-ce que j’ai été moteur, comment j’ai réagi ? du coup est-ce que je me suis démobilisé face à ce changement ? Quel enseignement je tire de la manière dont j’ai réagi dans cet environnement qui était surprenant pour moi, pour l’équipe ?

Ce qui est formidable c’est qu’il y a eu des enseignements différents qui nous permettent de prendre de la hauteur malgré quelques peurs et frustrations. Comment se focaliser sur le positif en tirant  comme leçon le bon et le moins bon de ces journées passées ?

Nous avons planté le décor, le décor de la vraie vie mais aussi celle de l’entreprise. Car l’entreprise n’a pas toujours le temps de débriefer sur tout. Notre avis n’est pas consulté sur tout. Ca s’accélère, on est ramené au statut d’exécutant, alors cet exécutant s’il prend du plaisir et du fun il va offrir le meilleur de lui-même. Apprendre à faire le deuil que notre avis n’est pas toujours retenu.

Les émotions « désagréables » sont ni bonnes ni mauvaises, comme la colère ou la frustration. C’est juste accepter qu’elles sont là et qu’elles ont quelque chose à nous dire, à nous apprendre. On peut les laisser venir puis les laisser repartir comme un nuage qui vient et qui s’en va.

Pourquoi être motivé par l’apprentissage ?

Parce que si nous ne faisons  pas les choses dont nous avons peur, nous n’apprendrons jamais rien. Le meilleur apprentissage vient quand nous testons quelque chose que nous ne savons comment faire, que nous faisons des erreurs, et que nous apprenons comment les réparer. Et que nous recommençons. Si nous voulons rester en sécurité, dans notre zone de confort, nous abandonnons l’apprentissage.

Alors ce que je retiens de l’improvisation : les mots CONFIANCE et LACHER PRISE !

C’est une expérience extraordinaire à vivre et à partager sans modération.

Oser, c’est aussi oser la prise de risques, oser s’exposer aux critiques, oser grandir, oser ETRE soi-même.

Il est important après une telle immersion, une telle synergie de prendre un temps pour soi. Qu’est ce qui a fonctionné, moins bien fonctionné afin de comprendre ce décalage avec comme consigne LA BIENVEILLANCE ?

Que c’est bon de ne pas tout savoir, de ne pas tout contrôler pour enfin lâcher-prise et laisser la magie du bonheur s’opérer lorsque l’on a OSE.

ALORS OSEZ VOTRE CHANGEMENT, OSEZ VOTRE VIE !

« Be yourself, Be beauty »

Stéphanie Nguyen

Lire la suite