Nouvelle adresse du cabinet à partir du 25 mai 2016



 photo (2) photo (3) photo (4)  IMG_3109

 

J’ai le plaisir de vous annoncer qu’à partir du 25 mai prochain, je vous accueillerai tous les mercredis sur rendez-vous, dans un bel espace cosy  :

L’Espace Barye-Monceau

6 rue Barye

75017 Paris

A 5 min. du métro Courcelles (Ligne 2)

Pour des séances d’une heure :

–  kinésiologie (tarif adulte : 80 € et pour les étudiants/enfants : 60 €)

méditation de pleine conscience (en petit groupe) : 20 euros par personne 

Neurofeedback : à venir…

Tarif famille : nous consulter

NOUVEAUTE au cabinet !!

A partir de juillet, je vous proposerai des séances découvertes de Neurofeedback.

Les bienfaits de cette méthode sont très appréciés et s’appliquent à tous âges.

Le Neurofeedback, c’est quoi ?

De nombreux changements peuvent avoir lieu dès les premières séances :

  • ces changements ont lieu dans des domaines extrêmement divers alors qu’en aucun cas la méthode n’est adaptée de façon spécifique à la personne,
  • dans aucun cas il n’y a eu d’effets secondaires.

NeurOptimal® n’est pas une méthode de neurofeedback médicale : on ne fait aucun diagnostic, on n’applique aucun traitement spécifique en vue de soigner une maladie. Le client n’est pas considéré comme malade.

Que la personne souffre de troubles du sommeil, de stress, de phobie, d’angoisse, de TOC, de manque de confiance en soi, de manque de concentration ou d’attention, d’hyperactivité, de mémoire, de dépendance, ou dans le cas d’enfants plus lourdement handicapés, d’épilepsie, d’autisme, de troubles du comportement, de problèmes moteurs, de rigidité, de spasticité, de sursauts, enfants/adultes à haut potentiel : le principe de NeurOptimal® reste le même pour tous. Une information est donnée au cerveau sur son propre fonctionnement et le cerveau se réorganise et ses capacités d’auto-réparation et d’auto-régulation sont améliorées.

Pour plus d’information :

Cliquez ici

 

 

Lire la suite

L’art d’écrire, une forme d’autoguérison

 

therapie-ecriture

« Tout ce qui n’est pas exprimé, s’imprime ».

L’écriture favorise l’autoguérison, c’est pour cela que j’aime inviter mes clients à commencer par tenir leur carnet à bonheur.

Au début, la plupart me disent et moi la première, « j’ai pas besoin d’écrire, tout est clair dans ma tête ! ». Puis, quelques semaines plus tard, ils sont contents de l’avoir fait car cela permet de poser les choses et de relativiser. Cette méthode nous permet de prendre conscience que nous pouvons toucher ce bonheur à chaque instant et nous rappelle, lorsque le moral est en baisse, que tout est possible !

Ecrire au moins 3 instants de bonheur, par jour comme dirait les enfants « mes 3 kiffs de la journée » par exemple  : arriver « pile poil » en même temps que le métro, être sur la terrasse d’un café, voir un papa amener son enfant à l’école, marcher en pleine conscience dans la nature sous un beau ciel bleu, prendre le temps de lire un bon bouquin, aller se faire masser, ne rien faire…

Tous ces petits détails peuvent déjà nous procurer beaucoup de bonheur.

Plus besoin d’attendre les grandes vacances pour enfin apprécier !

« Happyness is not a destination, it’s a way of life »

Pourquoi « Battre le fer quand il est chaud » ?

Tout simplement parce que la vie est impermanente et que tout est changement !

Si nous n’écrivons pas « à chaud » nous risquons de procrastiner et donc de passer à autre chose puis le temps passe.

C’est ce que je remarque, la plupart du temps, nous sommes motivés sur le moment puis le soufflé retombe si nous ne passons pas à l’action.

Pourquoi se fixer des objectifs atteignables ?

Pour ne pas perdre cette motivation, nous devons la préserver, la cultiver comme une belle fleur. Nous pouvons par exemple, nous fixer des objectifs atteignables sur une semaine, 21 jours voire plus, mais le plus important c’est de commencer, d’oser le changement, et de faire rentrer ce changement dans nos habitudes.

« Rien ne se perd, rien ne se crée tout se transforme » de Lavoisier

Les bonnes raisons d’écrire !

Selon des chercheurs : l’écriture agit aussi sur la santé physique.
My Thien

 

Lire la suite